OpenStreetMap

Contributeur du mois: Philippe Verdy (France)

Posted by escada on 22 December 2016 in French (Français)

English text

Niort Jeffdelonge (Own Work) [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html) undefined CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

Qui êtes-vous ?

Je vis actuellement près de Niort (centre-ouest de la France) depuis quelques années, mais j'ai vécu dans d'autres endroits : Rennes (lieu de naissance) et sa périphérie nord, Paris et sa proche périphérie nord-ouest, et travaillé dans divers endroits en Europe (dont Londres, Hambourg ou Milan) et dans le proche-orient. Je suis ingénieur informaticien, spécialisé dans le développement et la maintenance des applications de bases de données relationnelles, la conception et la compilation de langages informatiques et l'algorithmique (mais je travaille avec de nombreuses technologies et langages informatiques), et je m'intéresse beaucoup à la localisation/l'internationalisation en participant depuis de nombreuses années au développement d'Unicode et des standards et normes de l'Internet. J'ai travaillé principalement dans des domaines liés aux télécommunications, l'encodage de l'image et la vidéo, la sécurité des plateformes, la presse et les médias, la publicité, la facturation, la gestion et la planification commerciale, et la logistique. Ma langue native est le française et je pratique couramment la langue anglaise, mais je peux lire et travailler avec la plupart des langues actuelles du monde (avec seulement quelques difficultés pour l'Arabe, mais je sais comment travailler avec et suis totalement familiarisé avec la problématique des écritures bidirectionnelles)... et quelques langues mortes aussi (latin, grec classique) Et en dépit de leur apparente complexité scripturale, le chinois ou le japonais sont assez aisés pour travailler avec, et même parvenir à produire des textes simples (les langues européennes sont en fait bien plus complexes, y compris l'anglais ! ). Mon pseudonyme sur le site/la base de données OSM et sur le wiki OSM est simplement une forme abrégée de mon nom réel.

Quand et comment avez-vous découvert OpenStreetMap ?

Je ne me souviens pas exactement, c'était il y a quelques années. Je pense avoir vu quelques liens ou discussions dans Wikipédia ou dans des recherches de cartes sur Internet. Je travaille encore selon les moments sur Wikipédia, le Wiktionnaire, Wikisource, (MediaWiki wiki, Métawiki, Commons, principalement pour structurer et indexer leur contenu et aider à leur internationalisation) et maintenant aussi sur Wikidata.

Que cartographiez-vous ? Y a-t-il des différences depuis vos débuts ?

J'ai régulièrement été intéressé dans des projets cartographiques complexes couvrant de larges zones, mais je vise des endroits plus précis quand je vois de sérieuses anomalies sur la carte OSM. Je n'ai pas d'endroit réellement dédié sur la carte OSM. Parfois je vais faire des ajustement très locaux (corriger certains noms ou ajouter certains noms manquants, accroître la précision, mais je regarde des zones qui réellement ont besoin de beaucoup de travail. J'ai participé à la cartographie de nombreuses frontières en France, Belgique, Espagne, Portugal, et certains pays africains (Maroc, et Burkina Faso depuis plusieurs mois) en cherchant diverses sources et en les compilant et comparant.

Burkina Faso in OSM BoundariesBurkina Faso in OSM Boundaries

Comment cartographiez-vous ?

Je pratique rarement la cartographie sur le terrain. Je vais cartographier certaines zones locales selon ma connaissance locale et mon expérience récente. La plupart du temps je travaille sur OSM depuis chez moi. J'ai trouvé que les GPS ne sont pas du tout nécessaires dans ma région en France, où il existe des sources plus précises (et plus étendues par leur couverture) et avec une qualité plus uniforme (Je pense que la carte du monde sur OSM devrait traiter toutes les zones avec le même niveau (croissant) de qualité et de complétude, mais je pense aussi que des zones moins peuplées et moins développées auraient besoin de davantage d'aide extérieure. Il y a de très nombreux autres contributeurs moins expérimentés qui ne se focaliseront sur des zones plus locales que si la structure générale est déjà présente et leur est déjà utile. Malheureusement dans ma région actuelle (assez rurale), il n'y a pas beaucoup de participants à rencontrer régulièrement (et parfois des conflits temporaires seront inévitables lorsqu'on travaille depuis des lieux éloignés). Pour l'assurance qualité j'utilise plus fréquemment Osmose et le validateur de JOSM.

Comment menez-vous vos relevés sur le terrain ?

Pas de méthode réellement applicable. Cela demanderait des rencontres locales.

Où cartographiez-vous ? Localement, HOT ?

Partout où c'est nécessaire et probablement le plus urgent (pas difficile à déterrer sur la carte !) ou quand il y a des changements récents importants à réaliser.

Quel est votre plus grande réussite en tant que cartographe ?

Comme mon travail est dispersé sur de nombreuses zones, il n'y a pas de choses réellement à montrer qui soit facilement identifiable à mon travail passé. En fait j'ai toujours vu d'autres cartographes participer autour dans les mêmes zones. Je ne tirerai donc pas la couverture à moi seul quand en fait ce que je réalise est de permettre à plus de participants de commencer à mieux travailler et trouver leur voie sur OSM pour continuer le travail (je ne considérerai jamais mon travail fini). La documentation est très importante, mais mon meilleur résultat est sur le wiki OSM que j'ai patiemment rendu réellement international avec plus de langues prises en charge et correctement indexées et navigables, pour faciliter le travail des traducteurs (qui auront moins besoin de régler des détails techniques compliqués), ce qui permet a plus de personnes partout dans le monde de contribuer utilement aux données cartographiques OSM dans leur région en utilisant la langue avec ils sont le plus à l'aise, et de mieux apprendre comment utiliser OSM et ses outils ou simplement trouver plus de coopérations et de soutiens locaux pour leurs activités.

Pourquoi cartographiez-vous ? Qu'est-ce qui vous motive ?

Je cartographie et aide les cartographes parce que je suis excédé de voir les anciennes cartes propriétaires obsolètes et de voir Google Maps prendre la tête sur toutes les choses sur ce terrain et filtrer ses résultats (ou ses propres stratégies commerciales) juste pour promouvoir des choses que seules les sociétés les plus larges et les plus influentes accepteront de payer à Google pour être vues sur sa carte. Et en dehors de ceci, de nombreuses zones dans le monde (et même dans des zones rurales délaissées dans des pays plus développés) ont besoin de cartes précises pour leur développement local, pour une planification améliorée et plus efficace pour pour l'organisation du travail et des activités culturelles.

Quelle est la partie la plus difficile en cartographie ?

Les parties les plus difficiles sont celles concernant de larges zones. Elles nécessitent des outils qui ne sont pas accessibles aux éditeurs en ligne (Potlatch et maintenant iD). Apprendre à utiliser un autre éditeur (tel que JOSM) n'a pas été difficile pour moi, mais il est vrai que je dispose d'un bagage technique diversifié et que je ne suis pas effrayé par certains détails techniques. Rester motivé peut être parfois plus difficile et quelque peu frustrant quand d'autres personnes ne comprennent pas la masse énorme de travail que représente les corrections de détails techniques et qu'ils voient divers petits changements mineurs qui ne leur semble pas utiles dans leurs perspective locale.

Quels sont vos plans de cartographie dans un futur proche ?

J'espère terminer toutes les communes du Burkina Faso (j'en ai délimité la plupart, sommairement sur la base de listes de villages, faute de données plus précises, mais en suivant certains éléments naturels quand ils sont visibles, tels que les rivières ; ces données restent approximatives mais avec une précision qui ne devrait pas dépasser le kilomètre : les contributeurs locaux peuvent toujours affiner, il manque notamment encore des villages non géolocalisés) et finir de lister et géolocaliser plus précisément tous leurs villages (nombre d'entre eux ont été massivement importés avec trop d'erreurs et confusions depuis des bases de données qui n'ont en fait jamais été vérifiées et comparées avec d'autre sources). L'ajout d'éléments naturels importants (notamment les fleuves et rivières) sera aussi très utile. Je continuerai à travailler sur les réformes administratives plus larges. La France restera une zone favorite (mais maintenant que la France a de nombreuses sources de données ouvertes libres à la fois précises et étendues, une plus grande part de ce travail sera réalisé avec des outils spécifiques). Améliorer la documentation me parait plus important pour organiser la façon dont se fera le travail localement et globalement, et pour expliquer pourquoi certaines décisions ont été prises dans le passé et savoir lesquelles pourraient être déclassées.

Avez-vous des contacts avec d'autres cartographes ?

Sur le wiki, sur la liste de diffusion OSM en français, sur les discussions du site OSM.

Utilisez-vous vous-même OpenStreetMap ? Comment ?

Oui pour divers projets (je ne peux pas parler sous mon nom des projets privés), y compris pour aider des associations locales à intégrer une carte sur leur site (sans avoir à payer Google, ni dépendre de la décision de Google de les masquer !)

Faites-vous d'autres choses que la cartographie qui soit liées à OpenStreetMap ?

Wikidata, de la classification géographique et quelques images sur Commons ou Wikipédia.

Pour conclure, y a-t-il autre chose que vous voulez mentionner ?

Parlons-nous quand on a des problèmes ou quand on ne comprend pas certaines choses. Et donnons plus de pouvoirs et de moyens aux contributeurs pour ajouter ce qu'ils veulent voir et promouvoir. Cette carte OSM est pour tout le monde et non destinées seulement à quelques officiels.

Login to leave a comment