OpenStreetMap

La collecte de la donnée avec KOBO, facilite l’obtention de beaucoup d’information sur l’objet à collecter et cela dépend de ce qu’on veut avoir comme information. La localisation du lieu de la collecte est encore mieux quand on veut faire les analyses spatiales sur les informations.

En effet, l’insertion du langage OSM dans le paramétrage de Kobo, simplifie largement la marche à suivre pour placer les informations sur le point collecté dans OSM. Jusqu’ici on convertissait les données en XLS ou CSV, puis on faisait des tris sur les colonnes utiles, on ajoutait les tags osm et en fin on envoyait à osm.

Avec le téléchargement des données dans le langage OSM, ça facilite l’envoi à OSM après quelque contrôle qualité, parce qu’envoyer les données à OSM, nécessite toujours une vérification pour éviter la duplication avec les données existantes. Je pense que KOBO va ainsi nous aider à gagner le temps de travail.

Ma curiosité a finalement été éclairée lors de la démonstration faite par Zack et Peter lors de « State of the map africa » le 20 novembre dernier sur l’utilisation du langage OSM dans KOBO, j’aimerais bien essayer ça moi-même dans la communauté pour voir le succès de cette facilitation. Si quelqu’un l’a bien compris c’est cool pour moi qu’on échange là-dessus. Ne l’oubliez pas, je suis plus à l’aise en français qu’en anglais.

Using Kobo Toolbox for OSM mapping

Collecting data with KOBO makes it easier to obtain a lot of information about the object to be collected and it depends on what you want to have as information. The localization of the place of collection is even better when we want to make spatial analyses on the information.

Indeed, the insertion of the OSM language in the Kobo settings greatly simplifies the process of placing the information about the collected point in OSM. Until now, we converted the data into XLS or CSV, then we sorted the useful columns, added the osm tags and finally sent them to osm.

By uploading the data to OSM, it makes it easier to send it to OSM after some quality control, because sending the data to OSM always requires a check to avoid duplicating existing data. I think that KOBO will help us to save time.

My curiosity was finally enlightened when Zack and Peter demonstrated the use of OSM in KOBO at the “State of the map africa” event on November 20th, I would love to try this myself in the community to see how successful this facilitation is. If anyone understands this, it’s cool for me to share it. Don’t forget, I’m more comfortable in French than in English.

Location: Butembo, Kimeni, Butembo, Nord-Kivu, République démocratique du Congo

Comment from rmikke on 27 December 2021 at 01:57

Is there any example of what data can I collect and how it is done?

So far I know that I can create or import a form and collect some data, but what can I use it for?

Also, I culd help with translation, but I have found no link to Kobo in transifex, only links to transifex main page and to create account (I already have an account in transifex).


Login to leave a comment