OpenStreetMap

Cdrik_69's diary

Recent diary entries

OpenMultiMaps, l'appli qui permet de switcher entre des cartes OSM

Posted by Cdrik_69 on 11 October 2019 in French (Français)

C’est lors d’une formation à des enseignants sur la nouvelle matière Sciences Numériques et Technologie (présentation du Thème 5 du programme sur la cartographie) que j’ai eu l’idée de cette application.

Objectif

Permettre de basculer très simplement entre les différentes cartes de l’éco-système OpenStreetMap. Ces cartes seront également classées en différentes catégories.

Ainsi, on peut montrer rapidement à un néophyte le potentiel et la richesse de la base de données OpenStreetMap.

En outre, cela peut-être utile pour trouver un service très rapidement mais aussi pour le contributeur car certains objets ne sont pas rendus dans les applications sur le terrain (exemple : panneaux publicitaires).

Cela n’a pas vocation à remplacer une autre application. Elle restera, dans tous les cas, très simple d’usage.

Développeur

C’était un jeudi. J’ai eu mon premier proto le samedi après-midi par le talentueux développeur Android Tom79, développeur de l’excellente application du Fediverse Fedilab : https://fedilab.app/ ; cette application permet d’accéder à Mastodon, PixelFed, PeerTube…

Présentation des cartes

Voici les différentes cartes accessibles par catégories :

Déplacements

Vie pratique

Loisirs

Cartes régionales

Contributions OSM

L’application en images

Quelques exemples de vues :

Classement par catégorie Affichage du contenu des catégories Carte de l'accessibilité

Mutlilingue

Grâce à tom79 et son réseau de traducteurs pour Fedilab, l’application est déjà traduite en 5 langues et 1 langue régionale !

  1. Anglais
  2. Français
  3. Portugais
  4. Suédois
  5. Allemand
  6. Basque

Pour ajouter des langues, vous pouvez utiliser cette plateforme ou proposer votre traduction sur la page du projet.

Licence, code source et bugs

L’application est bien entendu open-source et libre. Son code est hébergé par Framasoft ici : https://framagit.org/tom79/openmaps C’est également sur ce site que vous pouvez aider : déclaration d’un bugs, amélioration de l’application…

Téléchargement

Téléchargement sur F-Droid

L’application est disponible sur le store des applications open-sources F-Droid à cette adresse : https://f-droid.org/fr/packages/app.fedilab.openmaps/

Elle est bien sûr téléchargeable gratuitement et vous pouvez l’installer où bon vous semble par la méthode de votre choix.

J'ai testé pour vous : la cartographie collaborative avec des élèves.

Posted by Cdrik_69 on 10 June 2019 in French (Français)

Dans un précédent billet, j’expliquais que la cartographie collaborative sur OpenStreetMap arrivait comme capacité attendue dans le nouveau programme de seconde en SNT.

Je me suis donc dit que j’allais profiter de mes 2 dernières heures de cours avec mes premières STI Développement Durable pour aller cartographier des POI (Point Of Interest) liés au développement durable aux alentours du lycée.

L’objectif principal était de tester le bon fonctionnement d’une sortie terrain avec les élèves et être mieux organisé l’année prochaine avec les groupes de secondes.

Création du compte OSM

Après avoir obtenu l’autorisation de la sortie par l’administration et envoyé un message aux élèves pour leur dire de venir avec leur smartphone chargé, j’ai crée un compte classe (en utilisant mon courriel professionnel). Cela a 3 avantages :

  1. ne pas avoir à faire créer des comptes individuels aux élèves,
  2. pouvoir modifier le mot de passe à l’issue de la carto-partie,
  3. faciliter la revue des contributions à posteriori.

Si des élèves souhaitent poursuivre la cartographie, ils pourront eux-mêmes se créer un compte individuel.

En classe

Présentation d’OpenStreetMap

Le matin, j’ai consacré une petite heure à présenter OpenStreetMap en utilisant les fonctionnalités de l’ENT pour créer des activités :

Présentation OSM

L’évolution de la carte OSM entre 2007 et maintenant est toujours intéressante à montrer, ainsi que le live OSM.

Les outils et les applications

J’ai ensuite montré les différentes applications disponibles pour les utilisateurs finaux, mais aussi les contributeurs. J’ai recensé toujours cela sur l’ENT afin que les élèves retrouvent les liens dans leur cahier de texte :

Applications Smartphones

La principale difficulté est de gérer l’hétérogénéité des smartphones des élèves :

  • pas de smartphone : aucun sur mon groupe de 17 élèves
  • pas de 3G/4G : 4 sur 17
  • système iOS (iPhone) : 4 ou 5 sur 17
  • plus beaucoup de batterie, de place restante ou de forfait data.

Ainsi, l’année prochaine, j’ai prévu l’achat de 20 tablettes Android pour les sorties (N.B. : ces tablettes seront bien sûr mutualisées avec d’autres disciplines).

Du coup, seul les élèves ayant un smartphone Android ont installé StreetComplete, un élève a aussi installé OsmAnd.

Pour tous (iOS et Android), ils sont allés sur la carte MapContrib que j’avais préparée, mais aussi sur la carte https://www.openstreetmap.org/.

La localisation

L’autre paramétrage à faire faire aux élèves est la géolocalisation de leur smartphone. Il faut leur faire comprendre la différence entre la géolocalisation avec la puce GPS (et leur dire que c’est un système américain et aborder Galiléo) et l’usage des réseaux ‘autres’ permettant une géolocalisation approximative mais intéressante quand on est dans un bâtiment. C’est une capacité attendue du programme de SNT.

La sortie terrain

17 élèves pour 3 encadrants, c’était plutôt confortable…

La première étape est de donner le login et mot de passe du compte OSM précédemment crée. Cette étape fut laborieuse et fera partie des points d’amélioration pour l’année prochaine.

Il y a eu globalement peu de contributions vu le nombre d’élèves, voici l’historique du compte.

Toutes les contributions ne sont pas liées au développement durable mais ce n’est pas grave, l’important était de contribuer.

Voici ce que l’on peut retenir de la sortie :

  • StreetComplete est l’application la plus intuitive, en revanche, les téléchargements de quêtes ne sont pas forcément rapides. Il faut donc, avant de sortir, les télécharger…
  • L’ajout de notes OSM (via le point d’exclamation en bas à gauche) de StreetComplete est vraiment très pratique, en revanche, je vais faire remonter l’information au développeur (ticket ici ) car les élèves ne déplacent pas leur marqueur, on se retrouve donc avec des notes dans des bâtiments que l’on risque de ne pas voir par la suite :

  • L’élève qui avait installé OsmAnd a beaucoup contribué car on peut modifier des POI, supprimer, ajouter… c’est plus complet. L’autre avantage, c’est qu’elle fonctionne hors-ligne, elle trouvera facilement sa place sur une tablette dépourvue de 4G.
  • MapContrib ne semble pas trop apprécier les nombreuses couches que j’avais réalisées et affichait des erreurs réseau, il faudra que je vois cela avec son développeur.
  • Les élèves peu motivés durant l’année ne le sont pas plus lors de la sortie, préférant chasser le Pokemon… sur une carte OpenStreetMap ! Information à leur préciser tout de même…

Points d’amélioration pour les prochaines sorties en SNT

Cette sortie m’a permis de valider certains points mais également de mettre en évidence des problèmes. Ainsi, voici quelques pistes d’améliorations pour l’année prochaine :

  • le login et mot de passe devront être donné sur un document papier, avec les procédures pour les applications (papier relevé en fin de paramétrage). Les élèves seront ainsi autonomes sur les appareils.
  • il faudra faire des groupes d’élèves de 2 à 4 élèves, ayant des missions propres (en plus de la cartographie, ils auront une ballade urbaine thématique à réaliser : prise de photos géolocalisées, narration, création d’une carte numérique en aval de la sortie…). Chaque groupe disposera d’au moins une tablette avec OsmAnd (la carte du lieu sera téléchargée en amont), d’un smartphone Android avec StreetComplete et MapContrib. Il faudra donc limiter le plus possible le nombre d’écrans.
  • 2h semble être un temps globalement satisfaisant, 1h30 pourra être court en fonction du lieu.
  • il faudra prendre le temps de bien comprendre les applications en amont, notamment OsmAnd et StreetComplete (contributions et notes avec photos). Ce travail peut se faire en classe.

Pour finir sur un peu d’humour d’élèves :)

Un parc à vélos :

<- Mince, la photo a disparu. Elle montrait des vélos en libre-service attachés ensemble sur le flanc…

Dommage que StreetComplete ne conserve pas les exifs, on aurait pu connaître, via les métadonnées, le smartphone ayant pris la photo et alerter l’élève :)

Bonus

OpenStreetMap dans le nouveau programme au Lycée

Posted by Cdrik_69 on 9 May 2019 in French (Français)

Il y a quelques mois tombait le programme de la nouvelle matière SNT : Sciences Numériques et Technologie. C’est une matière obligatoire en classe de seconde générale, d’une durée d’1h30 hebdomadaire.

Dans ce programme, découpé en 7 grandes thématiques (Web, Internet, Réseaux Sociaux, Data, IoT et Photographie Numérique), on en trouve une tout à fait nouvelle :

Localisation, Cartographie et Mobilité

A l’intérieur de cette thématique, on peut lire comme capacité attendue :

“Contribuer à OpenStreetMap de façon collaborative”

C’est ainsi que des centaines de milliers d’élèves de seconde pourraient devenir contributeur sur OSM. Je préfère annoncer la couleur, ce ne sera pas le cas !

Le programme

Le programme est vraiment dense, avec des compétences numériques que la plupart des enseignants ne disposent pas. Il faut rappeler qu’il n’y a pas de concours ‘Informatique ou Numérique’. Les enseignants seront donc majoritairement des enseignants de Mathématiques, Sciences de l’Ingénieur, Physique-Chimie, SVT, voire Documentaliste ou Histoire et Géographie…

Toutefois, le programme est vraiment intéressant, il aborde de nombreuses notions et se veut comme un programme de Culture Numérique pour tous, on ne peut que saluer l’initiative. C’est sur les modalités pratiques que cela risque de pêcher, comment peut-on enseigner ce programme en classe entière à 35 ?

Thème 5 : Localisation, Cartographie et Mobilité

C’est la thématique qui fait le plus peur aux formateurs académiques et enseignants. On y parle de GPS, Galileo, trames NMEA, graphe, itinéraires… et OpenStreetMap !

J’ai la chance d’être à la fois formateur académique au numérique et contributeur OpenStreetMap. J’ai donc mis au point, avec un collègue d’Histoire & Géographie, la séquence complète pour mon académie, document que je partagerai aussi au niveau national.

Présentation succincte de la séquence

Objectifs du programme abordés

  • Cartes numériques :

  • Identifier les différentes couches d’information de GeoPortail pour extraire différents types de données.

  • Contribuer à OpenStreetMap de façon collaborative.

  • Calculs d’itinéraires : Utiliser un logiciel pour calculer un itinéraire.

  • Confidentialité : Régler les paramètres de confidentialité d’un téléphone pour partager ou non sa position.

  • Données structurées : Utiliser un site de données ouvertes, pour sélectionner et récupérer des données.

  • Métadonnées : Retrouver les métadonnées d’un fichier personnel.

  • Données dans le nuage : Utiliser un support de stockage dans le nuage.

On remarquera donc que cette séquence aborde de nombreuses capacités attendues du programme.

NB : Une séance est un cours d’1h30.

Séance 0 : pré-requis

Qu’est-ce qu’une carte ?

Pour cela, on pourra s’appuyer sur ce support : https://dane.ac-lyon.fr/spip/IMG/scenari/cartoweb/co/module_SNT_cartographie.html.

Séance 1

Utiliser des données ouvertes (45 mn) :

Utilisation des données statistiques de l’INSEE pour générer sa propre carte avec 1 ou des indicateurs.

Présentation d’OpenStreetMap (45 mn) :

On utilise quelques liens importants :

On fait ensuite travailler les élèves sur l’URL de la carte de base d’OSM : zoom, latitude, longitude… puis sur Geoportail pour voir les parcelles cadastrales.

Séance 3

Préparation de la sortie sur le terrain qui répond à 2 objectifs :

1- Création d’une balade (carte numérique) pour un nouvel habitant ou lycéen (lequel ?) : définition d’un parcours adapté, identification de lieux remarquables, prise de photos géolocalisées, narration…

2- Recherche d’informations pour contribuer à OpenStreetMap en fonction des thèmes ci- dessous ou tout autre thème au choix :

Outils qui pourront être utilisés lors de la carto-partie :

  1. Field Papers : http://fieldpapers.org/
  2. StreetComplete (Android uniquement)
  3. MapContrib (iOS et Android car simple navigateur) avec des cartes thématiques à réaliser. On pourra utiliser ce tutoriel vidéo : https://tube.ac-lyon.fr/videos/watch/36b1a7ee-7249-4131-840d-7ce696182732

Séance 4 : Carto-Partie

Les élèves sortent sur le territoire défini en amont. Ils utilisent leur smartphone et prennent des photos géolocalisées, contribuent à OSM par différents moyens.

Séance 5 : Création de la carte numérique

Utilisation d’uMap

Le but est d’obtenir cela : http://umap.openstreetmap.fr/fr/map/snt-photos-geolocalisees_312973#16/45.7724/4.8312

On pourra suivre ce tutoriel vidéo pour savoir utiliser uMap : https://tube.ac-lyon.fr/videos/watch/8f571fd2-33df-4df4-b077-0ba384c786a8

Bonus Python

On pourra utiliser Python avec le module folium qui permet de générer une carte au format HTML avec un fond OpenStreetMap. Ce module ne nécessite que quelques lignes de codes Python, on pourra donc faire travailler les élèves dessus :

#importation du module
import folium
#création de l’objet Python carte, centrée sur les coordonnées #latitude
et longitude
carte = folium.Map(location=[latitude, longitude],zoom_start=15)
#création d’un marqueur
folium.Marker(
[latitude_marqueur, longitude_marqueur],
popup="texte dans le popup",
).add_to(carte)
#création du fichier HTML
carte.save(‘ma_carte.html’)

Voici un exemple de programme qui prend en entrée un fichier CSV (cf haut du fichier) et génère cette carte :

https://bristow_69.frama.io/snt/Carte_Photos_Geolocalisees.html

Conclusion et ouverture

Les méta-données ont été abordées lors de ces séquences. La vidéo ci-dessous (extraits de Nothing to Hide) aborde cette thématique via l’utilisation d’un smartphone d’un clubber Berlinois, qui n’a rien à cacher… Après 2 minutes de remise dans le contexte de l’utilisation des données personnelles, on écoute attentivement les conclusions des experts sur l’usage des méta-données (et donc pas le contenu des différents messages ou photos) par des tiers…

https://tube.ac-lyon.fr/videos/watch/7f90f01e-2b9c-49de-a5d0-5c364b481023

Bilan de la première séance de (in)formation

J’ai donc eu l’occasion de présenter cette séquence à plus de 60 futurs enseignants de SNT.

Même pas 5% des enseignants connaissaient OpenStreetMap, c’est donc déjà très positif pour le projet OpenStreetMap, il va gagner en visibilité ! Et il n’y avait aucun contributeur régulier.

Les retours sont globalement positifs, ce sont plutôt les côtés pratiques qui ont été abordés :

  • si pas de PC > Réponse : malheureusement, pas de séance de ce type !
  • comment faire en sorte que les élèves ne créent pas de problème dans la base OSM > Réponse : créer un compte classe (avec le courriel de l’enseignant), donner le mot de passe aux élèves pour la carto-partie et le modifier le soir même.
  • si pas de smartphone > Réponse éventuelle : acheter des tablettes pour l’établissement qui pourront être exploitées en SVT, SI, Histoire & Géographie, Anglais…

Ceci dit, OpenStreetMap a suscité beaucoup d’intérêts et rien que pour cela, la journée a été une réussite :)

PS : Si vous souhaitez, je tiens à disposition les documents. Pour les enseignants, tout est sur le M@gistère national SNT.

Location: Lyon 5e Arrondissement, Lyon, Métropole de Lyon, Circonscription départementale du Rhône, Auvergne-Rhône-Alpes, France métropolitaine, 69005, France

Et si on cartographiait les Monuments Historiques ?

Posted by Cdrik_69 on 13 October 2017 in French (Français)

Cet article est une mise en avant d’un site de mon maître-contributeur JeaRRO.

L’idée

L’idée de départ était la suivante :

“Si je veux intégrer les monuments historiques, dans mon secteur, que dois-je faire, par où commencer ?”

Le but du site est donc de référencer tous les monuments historiques français en se basant sur une partie de la base de données Mérimée du Ministère de la Culture, de Wikipédia et d’OpenStreetMap via le tag ‘mhs’ et en fournissant une aide à la cartographie, sympa !

Cela donne un référencement de 44 662 monuments et, bonne nouvelle, plus de 60% sont déjà cartographiés dans OpenStreetMap, et si on arrivait à 100% ??

Utilisation du site

Le site est très facile d’utilisation et le référencement encore plus simple.

  • Se rendre sur le site : http://wom.jearro.fr/
  • Dans le champ au centre, choisir un département puis ‘Lister les monuments’
  • Pour chaque monument, on a accès :
  • à la base Mérimée avec son lien direct (Exemple)
  • à la page Wikipédia du monument (Exemple)
  • à une proposition de ‘tags pour OSM’ :

  • Dans cette même fenêtre, vous pouvez avoir une localisation précise ou fortement imprécise ; un travail sur le terrain peut-être nécessaire !
  • Enfin, vous pouvez cliquer ‘Charger la zone dans JOSM’ qui permet d’ouvrir la zone dans le célèbre logiciel.

On remarquera enfin la colonne commentaires qui permet de savoir si la page Wikipedia est inexistante, si la localisation n’est pas présente…

Techniques utilisées derrière le site

La carte en page d’accueil utilise Map-Contrib : https://www.mapcontrib.xyz/.

Dans cette carte, les monuments existants dans OpenStreetMap sont repérés en vert et s’affichent via une requête sur overpass-turbo, d’où une certaine lenteur ; peut-être même que vous n’aviez pas vu ces monuments verts :)

Pour les monuments en rouge, inexistants dans OSM, il s’agit d’une extraction CSV synchronisée chaque nuit.

Les bonnes pratiques

Les tags fournis ne sont qu’une proposition. Ainsi :

  • Certaines propositions de ‘name’ peuvent être différentes (prises dans Mérimée), vérifiez au préalable ce que vous écrasez et utilisez le tag ‘alt_name’ ou ‘old_name’
  • Sauf en cas d’erreur évidente, on laisse en l’état. On n’efface pas le travail de quelqu’un d’autre.
  • Pour les églises, il n’y a souvent pas de nom, du coup, on peut aller voir manuellement le lien Wikipédia qui les donne plus fréquemment.
  • Il est parfois nécessaire de compléter ou ajuster les tags avant de coller les tags avec le raccourci CTRL+Maj.+V dans JOSM.

Et mon département dans tout cela ?

Si vous souhaitez voir les statistiques, c’est sur cette page que cela se passe.

  • Le premier graphe fourni le pourcentage de Monuments Historiques cartographiés dans OSM et dans Wikipédia.

  • Le 2ème fournit l’évolution de la cartographie et le pourcentage restant à faire.

Aujourd’hui, 13 octobre 2017 :

62.63% des Monuments sont cartographiés dans OSM et 47.61% dans Wikipedia.

A vous et bonne cartographie !

Géocodage d'établissements scolaires

Posted by Cdrik_69 on 8 October 2017 in French (Français)

Avant-propos

Cette méthode a été utilisée, à défaut de mieux. Au préalable, j’ai consulté la liste nationale des contributeurs OpenStreetMap. Peut-être existe-t-il une solution bien plus simple…? Merci de me dire cela en commentaires.

Problématique

Faire une géolocalisation de stagiaires venant à une formation sur Lyon afin de faciliter le co-voiturage. Le stagiaire étant associé à son établissement.

Difficultés

  • Nous disposons uniquement du nom de l’établissement et de sa commune.
  • Nous ne disposons pas des coordonnées GPS des établissements, ce qui est indispensable avec uMap

La solution simple aurait été de faire une carte GoogleMaps…

Mise en place

Je dispose d’un fichier .csv de la forme : nom_etablissement,commune,Nom,Prenom,Courriel

Site permettant de récupérer les coordonnées GPS

Je trouve un site internet qui dispose d’une API et qui permet, grâce à une requête sur le nom et la commune, de récupérer un fichier JSON. Au départ, quelques requêtes ne donnaient aucun résultat, pourtant sur OpenStreetMap, c’était ok. Après contact avec l’administrateur du site, toutes mes recherches aboutissent normalement !

Exemple de requête

Ma requête sur le lycée Récamier à Lyon : http://photon.komoot.de/api/?q=lyc%C3%A9e%20juliette%20r%C3%A9camier%20lyon%202&lang=fr

Le fichier JSON en retour

Le fichier JSON en retour comporte les coordonnées GPS : {"features":[{"geometry":{"coordinates":[4.830498683911657,45.7495013],"type":"Point"},"type":"Feature","properties":{"osm_id":258128918,"osm_type":"W","extent":[4.8298975,45.7499687,4.8311069,45.7491155],"country":"France","osm_key":"amenity","city":"Lyon","street":"Cours Verdun Recamier","osm_value":"school","postcode":"69002","name":"Lycée Juliette Récamier","state":"Auvergne-Rhône-Alpes"}}],"type":"FeatureCollection"}

Avec cela, je vais pouvoir donc extraire la Latitude et la Longitude de chaque établissement.

Script Python

Ayant un peu de connaissances en Python3, je crée un script, pas bô mais fonctionnel, mes excuses…, qui me permet de générer un nouveau fichier .csv avec les coordonnées de chaque établissement. Je ne touche pas au fichier initial.

Avec ce nouveau fichier, il ne me reste plus qu’à générer une nouvelle carte uMap en important ces données.

Extension

Cette même méthode m’a permis de créer une carte de tous les établissements de l’académie de Lyon.

Si vous connaissez une méthode plus simple, n’hésitez pas à me la communiquer en commentaires :)

Article de sensibilisation à OpenStreetMap auprès des enseignants

Posted by Cdrik_69 on 1 October 2017 in French (Français)

Je viens de rédiger cet article sur le site de la Délégation Académique au Numérique Éducatif de l’Académie de Lyon :

OpenStreetMap, la cartographie collaborative !

A noter que l’article est en licence CC by-sa.