OpenStreetMap

A la découverte de la carte Ouverte de Rennes

Posted by pnr_millevaches on 18 July 2013 in French (Français)

Entretien avec Erik Zilliox, chargé de mission autour du projet Carte Ouverte à la Maison de la Consommation et de l'Environnement de Rennes.

carte ouverte

Dans quel but inscrivez vous la démarche carte ouverte ?

Autour de de l'idée d'avoir un outil commun répondant à des questions en lien avec l'environnement (recyclage, information, point de réparation, occasions, etc.)

Comment s'est décidé le projet ?

En 2008, une membre de l'association Rayon d'Action est venue à la MCE pour parler du projet GREEN MAP qui a été créé en 1995 à New York. Il s'agit d'une structure visant à valoriser les activités portant une attention à l'environnement. Il a été donc décidé de mettre en place un projet d'inspiration similaire. Néanmoins, le lien fort avec le logiciel libre qui existe à la MCE (présence de l'association Gulliver) a orienté le projet ver une démarche libre ( le projet des green map s'appuie à l'origine sur des outils fournis par google map).

Etienne Loks s'est donc mis à développer l'outil libre « chimère » celui-ci constitue un mashup cartographique qui s'appuie sur OpenStreetMap. A noter qu'une partie des logos de la carte ouverte viennent du projet greenmap. Ceux-ci ne sont ne sont pas libres. La carte-ouverte y est rattachée car ceci lui permet de bénéficier notamment du référencement sur la plateforme

green map logo

http://www.greenmap.org/ Il est intéressant de préciser que préalablement au montage de la carte ouverte, un inventaire à été réalisé sur les services utilisant l'outil cartographique à visée locale. Une quarantaine de dispositifs ont été recensés.

Que Peut-on faire avec l'outil chimère ?

On peut avoir accès à des informations selon des thématiques définies préalablement. Ici pour la carte ouverte, il s'agit d'informations ayant pour but de diminuer notre emprunte écologique. La carte donne accès à des informations descriptives (photos, vidéos, textes) sur des associations magasins ou autres points d'intérêts. Elle permet aussi d'avoir accès à des informations temporaires ( nous l'utilisons beaucoup pour les vide-greniers) Au niveau de la contribution participative, les points d'intérêts renseignés sont validés par l'équipe après vérification. exemple d'usage

Quels sont les enjeux fort que vous voyez pour le fonctionnement d'une plateforme de cartographie participative ?

L'appropriation de l'outil par les utilisateurs est un élément clé du fonctionnement de cette forme de cartographie participative. Pour cela, l'outil doit pouvoir répondre à des besoins concrets. Il faut trouver le bon point d'entrée, disposer d'une bonne clarté de l'outil, ce qui n'est pas toujours évident mais le projet chimère évolue. La question de la gouvernance est aussi un point important du projet, ici il est tenu par plusieurs associations dont les logos figurent sur le site.

Quelles limites voyez-vous au projet ?

Le projet ne vit pas encore de lui même. Il est nécessaire d'assurer un suivi (présence des associations, etc.). Aussi, l'étendue géographique est une composante importante. Trop grande elle risque de nécessiter une quantité de travail trop importante dans le suivi. Il faut savoir proposer un service en fonction de ses moyens, question pas forcement simple. L'extension sur le pays de Vitré de Carte-OuVerte est pris en charge par une association locale Vitré Tuvalu.

Comment Fonctionne le modèle de carte ouverte ? Saclay utilise un nom de domaine similaire « .carte-ouverte.org » , s'agit-t-il d'une instance locale dans l'idée d'une plateforme carte ouverte plus globale ?

Les projet de Saclay et Vitré abordent cette forme de cartographie participative de manière similaire mais le lien n'est pas formulé de manière explicite entre les sites. L'important est de savoir sur quelle base éthique s'appuie le projet. Nous avons, dans cette optique, réalisé une charte : http://rennes.carte-ouverte.org/charte

Quelles évolutions sont a prévoir pour le projet ?

Nous souhaitons nous orienter vers les utilisateurs non-initiés : nous allons mettre un guide d'usage pour les gens voulant contribuer. http://www.mce-info.org/carte-ouverte/ Par ailleurs, nous souhaitons mettre en place un outil de recherche étant donné la quantité croissante d'informations présentes dans la carte ouverte.


Point technique :

chimere

L'outil chimère est libre, il s'appuie sur le framework web python geodjango et utilise OpenLayer comme libraire cartographique. À cette base se sont rajoutés d'autres librairies pour pouvoir faire face aux différents cas d'usages. Plus d'informations :http://www.chymeres.net/lsm-2013-fr.html

Quelques projets utilisant chimère :

Cartes ouvertes

http://rennes.carte-ouverte.org

http://vitre.carte-ouverte.org

http://saclay.carte-ouverte.org

Autres cartes

http://carte.lacoroutine.org/

http://tempo.agglo-pau.fr/chimere/

Il s'agit d'une plateforme pour consulter l'évolution d'un quartier à partir de photographies.

http://carte.espace-sciences.org/

Ce projet tenu par l'espace des sciences de Rennes a pour but de recenser des informations environnementales sur le pays de Rennes.

Location: Massif-Armoricain, Sérent, Vannes, Morbihan, Bretagne, 56460, France métropolitaine

Comment from Tom Chance on 19 July 2013 at 10:41

Bonjour, je suis desole pour mon mauvais francais. J'ai cree cette carte systeme a afficher les trait verts a partir OpenStreetMap sur la carte. Et le systeme cree des fichiers KML et GeoJSON pour votre website.

www.openecomaps.co.uk

Votre projet est tres bon aussi!

Hide this comment

Leave a comment

Parsed with Markdown

  • Headings

    # Heading
    ## Subheading

  • Unordered list

    * First item
    * Second item

  • Ordered list

    1. First item
    2. Second item

  • Link

    [Text](URL)
  • Image

    ![Alt text](URL)

Login to leave a comment