OpenStreetMap

Diary Entries in French

Recent diary entries

Cartoparties OpenStreetMap : quelques outils de terrain

Posted by EddieJ on 25 November 2013 in French (Français)

(Reprise d'un article publié à l'origine sur sur le portail du Réseau Départemental des Acteurs de la Cyberloire, 1er juillet 2013. N'est plus accessible.)

Lors des Rencontres Régionales de l’Internet Accompagné organisées par la CORAIA à Bourg en Bresse, plusieurs médiateurs numériques/animateurs multimédias de la région m’ont demandé quels outils et applications j’utilisais en cartopartie pour contribuer à la base de données géographiques d’OpenStreetMap (OSM). Voici donc différents moyens que j’utilise pour récolter des données sur le terrain. Mes trucs et astuces à moi, issus de ma pratique personnelle, l’idée étant de travailler avec ce que j’ai à disposition, avec ou sans fonction GPS, et sans connexion internet.

L’appareil photo

Quels que soient les autres outils utilisés sur le terrain, l’appareil photo est la manière la plus rapide de prendre des notes « géographiques ». Que ce soit un « vrai » appareil ou celui de votre tablette ou smartphone. Notez que certains sont équipés de GPS et qu’ils permettent de géolocaliser les photographies prises… plus ou moins précisément. (voir aussi certaines techniques avancées d’utilisation de photos géolocalisées avec JOSM ou là : Photo Mapping -en anglais).

Pour qu’une photographie soit utile en tant que « note », et permette de placer précisément un objet géographique une fois qu’on en est à la saisie des données dans OSM, il faut qu’elle comporte des points de repères facilement identifiables sur le fond de plan existant ou sur la photo aérienne qui sert de référence. Un gros plan sur un élément isolé ne sert pas à grand chose pour le positionner (il peut cependant être utile pour le décrire).

banc Mauvais exemple : impossible de savoir précisément où localiser le banc d’après sa photo. À moins de pouvoir exactement localiser l’arbre…

fontaine Bon exemple : on peut localiser la fontaine avec précision car on peut la positionner par rapport à d’autres éléments : rue, boutique, allée, arbre…

Important : attention à ce que vous photographiez et surtout à qui est dans le coin quand vous photographiez. Certaines personnes peuvent ne pas apprécier et vous allez devoir expliquer ce que vous faîtes et pourquoi vous le faîtes.

En milieu urbain déjà bien cartographié

Une agglomération déjà bien renseignée comporte rues et bâtiments, ce qui fournit un fond de plan de base à compléter, annoter, corriger. Le recours à l’enregistrement de traces et points GPS ne s’impose pas, et il peut même s’avérer plus problématique qu’autre chose vu sa précision variable selon les conditions. Mais il faut savoir lire une carte et y déterminer sa position (ou être une des compétences que peut amener la cartopartie et ses animateurs).

Walking Papers

Même avec des moyens numériques à disposition, le papier et le crayon restent extrêmement efficaces. Walking Papers permet d’imprimer une zone définie pour pouvoir prendre des notes sur le terrain. En théorie, ces impressions peuvent ensuite être scannées et géolocalisées pour servir de fond de plan dans l’éditeur JOSM. En pratique, la feuille posée sur son bureau suffit amplement et évite un tas de manipulations numériquess chronophages.

EDIT novembre 2013 : voir aussi Field Papers > http://fieldpapers.org/

OSM Pad sur Android et iOS

Utile pour placer précisément des points sur une carte préalablement téléchargée, à l’avance, en WiFi (pour pouvoir travailler sans connexion internet). On ne laisse pas au GPS le soin de placer un marqueur là où il croit qu’on est. On place manuellement le marqueur où l’on veut sur la carte (d’où la nécessité de télécharger les données AVANT).

À l’origine cette application est prévue pour faciliter la récolte des adresses (numéros de rues…). Dans les faits, elle permet d’assigner à un point quelques informations alphanumériques. Vu la taille de l’affichage (sur un iPhone en tout cas), si on saisit beaucoup d’info textuelles sur des points très rapprochés, on arrive rapidement à ne plus rien voir, les étiquettes se superposant. ça s’arrange une fois qu’on travaille dans JOSM mais ce problème peut rendre « humainement » impossible la saisie de marqueurs supplémentaires.

J’utilise des abréviations, pour faire court. Par exemple « H2″ signifie pour moi « ici : 2 places de stationnement handicap« . Il m’est arrivé d’utiliser les signes <, >, l’accent circonflexe ^ et la lettre V pour indiquer le sens de circulation des rues. À vous de développer votre propre code, seul ou en équipe.

OSM Pad capture bien des traces mais j’ai pas trouvé comment les exporter, contrairement aux marqueurs placés.

En milieu dégagé ou en milieu urbain

si on n’est pas trop exigeant sur la précision GPS (les bâtiments ou le relief pouvant gêner la réception).

Système Android

OSM Tracker

C’est l’application qui est utilisée sur les tablettes ASUS Transformers du Centre de Ressources numériques Départemental (Zoomacom).

Elle enregistre traces, points d’intérêts (P.O.I) et photographies géolocalisées. Une pré-sélection d’éléments permet de décrire automatiquement un P.O.I. avec les attributs standards d’OSM.

Plus d’infos :

Système iOS

MyTracks The GPS Logger (iPhone) ou MyTracks HD (iPad)

Ces applications permettent de récolter des données hors connexion internet mais il est utile de pouvoir afficher un fond de plan en l’ayant téléchargé à l’avance. L’interface est en français.

C’est l’appli la plus complète pour travailler hors connexion parmi celles que j’ai pu essayer pour l’instant sur iOS. Ce n’est pas tout à fait OSMTracker (pour Android) mais c’est assez complet : traces, points (sur lesquels on peut noter ce qu’on veut), photos depuis l’application.

Comme souvent sur iOS, l’import/export de données est assez opaque et fermé. On peut envoyer la trace (et les notes qui en font partie) au format gpx par mail (testé : ça fonctionne) ou sur Dropbox (testé, pas réussi) ou Google Drive (pas testé).

Si l’export des traces GPS et des notes (marqueurs associés) se fait relativement facilement, c’est plus compliqué pour les photos. Elles sont visibles dans l’application elle-même mais pas dans la »Pellicule » d’iOS . Il me faut les afficher une par une et les enregistrer dans la Pellicule pour pouvoir les récupérer sur mon ordinateur (un Mac, non synchronisé avec l’iPhone/l’iPad). Mais j’ignore si c’est même possible sur un PC. On peut toujours les envoyer par mail depuis l’i-bidule remarquez…).

Dans tous les cas, une fois les photos rapatriées sur votre ordinateur, pour les faire coïncider avec les traces affichées dans le logiciel JOSM, clic-droit sur la trace GPX > « Importer des Images » (sélection multiple pour tout importer en une fois).

Ceci dit, lors d’une cartopartie à Firminy avec le PRNL de l’Ondaine, La Source Numérique, on a constaté des ratés au niveau de la précision GPS sur iPad :

pas bien Une trace GPS, affichée dans MyTrack HD sur iPad… Pas bien. Faut pas courir partout et bouger la tablette dans tous les sens...

bien Une trace GPS capturée avec MyTracks The GPS Logger sur iPhone, affichée dans JOSM (en gris, au centre). Bien.

Go Map !!

Pas encore testé mais on me l’a recommandé. Il se rapproche encore plus d’OSM Tracker pour Android, avec des descriptifs de P.O.I pré-sélectionnés. Si on peut effectivement l’utiliser hors connexion internet, il mérite d’être essayé.

Ouvrez les yeux

ça va sans dire mais ça va mieux en le disant : quels que soient les outils que vous utilisez sur le terrain, évitez de vous focaliser dessus. Que ce soit en ville ou à dans la nature, le monde existe en dehors de votre carte papier ou de votre écran. Faites attention aux pièges du terrain, aux voitures, aux animaux… C’est discret une vipère sur un chemin de campagne quand on a le nez sur l’écran de son smartphone, ça parait innocent un groupe de jeunes à l’arrière plan quand on photographie un monument. Mais dans les deux cas ça peut conduire à des situations inconfortables (testées et désapprouvées).

Ressources supplémentaires

Page du wiki OpenStreetMap,

  • sur les applications disponibles (Voir en particulier dans Track making features et OpenStreetMap editing features) pour

Android : http://wiki.openstreetmap.org/wiki/FR:Android

iPhone (en anglais) : http://wiki.openstreetmap.org/wiki/Apple_iOS

Cyrille

Posted by Ren31 on 24 November 2013 in French (Français)

Atelier Capitole du Libre 2013 - Toulouse

Posted by Cyrille37 on 24 November 2013 in French (Français)

On va mapper les cinémas et théâtres en Haute-Garonne (31) sur une carte avec le logiciel TileMill.

Préparer TileMill

TileMill se télécharge (Linux, PC et Mac) sur le site de MapBox: http://mapbox.com/tilemill/

Ses sources et bien d'autres outils sont dispo sur les dépôts GitHub de MapBox: https://github.com/mapbox

Vous pouvez faire une promenade dans les exemples fournis.

L'IHM est simple :

  • en bas à gauche les icones pour gérer les calques (layers) et autres trucs.
  • en haut à droite le bouton "save" qui permet de mettre à jour le rendu.

Ensuite on lance le logiciel et on fait nouveau projet.

Dessiner tous les pays

MapBox fourni un fichier que l'on peut récupérer à l'url sur : http://mapbox-geodata.s3.amazonaws.com/natural-earth-1.4.0/cultural/10m-admin-0-countries.zip

Dans TileMill, dans le nouveau projet, on ajoute un layer de type File. On indique le chemin du fichier 10m-admin-0-countries.zip et on clique sur "Save and Style".

Le contour des communes du département de Haute-Garonne

2 méthodes pour récupérer les données OpenStreetMap: faire une requête Overpass-API ou télécharger un export au format ESRI ShapeFile.

avec Overpass-API

ATTENTION Si vous utilisez la variable {{bbox}} il faut positionner la carte de façon que toute la Haute-Garonne soit affichée

La requête Overpass-API :

<osm-script output="xml">
 <query type="relation">
  <has-kv k="boundary" v="administrative"/>
  <has-kv k="admin_level" v="8"/>
  <has-kv k="ref:INSEE" regv="^31.*"/>
  <bbox-query {{bbox}}/>
 </query>
 <union>
  <item/>
  <recurse type="relation-way"/>
  <recurse type="way-node"/>
 </union>
 <print mode="body"/>
</osm-script>

avec un export ShapeFile OSM_Fr

Dans le répertoire : http://export.openstreetmap.fr/contours-administratifs/communes/ on prend le fichier: http://export.openstreetmap.fr/contours-administratifs/communes/copie-du-2013-11-20/31-Haute-Garonne.shp.tar.gz

Ajouter un layer

Dans TileMilll, dans le nouveau projet on ajoute un layer de type "File". On va chercher le fichier des limites des communes, le fichier geojson ou le shapefile.

La feuille de style :

@futura_med: "Futura Medium","Function Pro Medium","Ubuntu Regular","Trebuchet MS Regular","DejaVu Sans Book";

Map {
    background-color: #b8dee6;
}

#10madmin0countries {
    line-color:#c02754;
    line-width:0.5;
    polygon-opacity:1;
    polygon-fill:#fff;
}

#10madmin0countries[zoom<=10] {
    text-name: "''";
    text-face-name:@futura_med;
    text-size: 11;
    text-halo-fill: rgba(255,255,255,0.5);
    text-halo-radius: 1;
    [zoom<=4] {
        text-name: "[ABBREV]";
    }
    [zoom>4] {
        text-name: "[NAME]";
    }
}

#31hautegaronne {
    line-color:#594;
    line-width:0.5;
    polygon-opacity:1;
    polygon-fill:#ae8;
}

#31hautegaronne[zoom>=11] {
    text-name: "[COMMUNE]";
    text-face-name:@futura_med;
    text-size: 11;
    text-halo-fill: rgba(255,255,255,0.5);
    text-halo-radius: 1;
}

Les Cinémas et Théatres

La requête Overpass-API:

<osm-script>
  <query into="_" type="area">
    <has-kv k="name" modv="" v="Haute-Garonne"/>
    <has-kv k="boundary" modv="" v="administrative"/>
  </query>
  <query into="_" type="way">
    <has-kv k="amenity" regv="cinema|theater" />
    <area-query from="_" into="_" ref=""/>
  </query>
  <union into="_">
    <item set="_"/>
    <recurse from="_" into="_" type="way-node"/>
  </union>
  <print from="_" mode="meta"/>
  <query into="_" type="area">
    <has-kv k="name" modv="" v="Haute-Garonne"/>
    <has-kv k="boundary" modv="" v="administrative"/>
  </query>
  <query into="_" type="node">
    <has-kv k="amenity" regv="cinema|theater" />
    <area-query from="_" into="_" ref=""/>
  </query>
  <print from="_" mode="meta"/>
</osm-script>

le fichier résultat au format GeoJson: http://dl.free.fr/gSw6asjPF

La feuille de style:

@futura_med: "Futura Medium","Function Pro Medium","Ubuntu Regular","Trebuchet MS Regular","DejaVu Sans Book";

Map {
  background-color: #b8dee6;
}

#10madmin0countries {
  line-color:#c02754;
  line-width:0.5;
  polygon-opacity:1;
  polygon-fill:#fff;
}

#10madmin0countries[zoom<=10] {
  text-name: "''";
  text-face-name:@futura_med;
  text-size: 11;
  text-halo-fill: rgba(255,255,255,0.5);
  text-halo-radius: 1;
  [zoom<=4] {
    text-name: "[ABBREV]";
  }  
  [zoom>4] {
    text-name: "[NAME]";
  }
}

#31hautegaronne {
  line-color:#6dab5e;
  line-width:0.5;
  polygon-opacity:0.5;
  polygon-fill:#6dab5e;
}

#31hautegaronne[zoom>=11] {
  text-name: "[COMMUNE]";
  text-face-name:@futura_med;
  text-size: 11;
  text-halo-fill: rgba(255,255,255,0.5);
  text-halo-radius: 1;
}

#hgct {
  line-color:#c02754;
  line-width:0.5;
  polygon-opacity:1;
  polygon-fill:#fff;
}

#hgct[amenity!=""] {
  marker-width:48;
  marker-allow-overlap:true;
  [amenity="cinema"] {
    marker-file: url(/home/cyrille/Bureau/CDL2013_Atelier/cinema-24.svg);
  }
  [amenity="theatre"] {
    marker-file: url(/home/cyrille/Bureau/CDL2013_Atelier/theatre-24.svg);
  }
}

Les icons : cinema-24.svg, theatre-24.svg

Les contours et noms des pays (by MapBox) : http://mapbox-geodata.s3.amazonaws.com/natural-earth-1.4.0/cultural/10m-admin-0-countries.zip

Location: Les Chalets - St-Aubin - St-Étienne, 1, Toulouse, Haute-Garonne, Midi-Pyrénées, France métropolitaine, 31000;31100;31200;31300;31400;31500, France

Paris métro ligne 4

Posted by zewan on 18 November 2013 in French (Français)

Bonjour

Tous les nom de stations de la ligne de métro 4 ont disparu.

PMR : l'accessibilité des bureaux de Poste stéphanois sur OpenStreetMap

Posted by EddieJ on 18 November 2013 in French (Français)

En rangeant des revues municipales de la Ville de Saint-Étienne hier matin, je suis tombé sur un article sur l'accessibilité des bureaux de poste de la ville. Après quelques recherches, j'ai pu télécharger la brochure éditée par la poste L'Accessibilité des bureaux de Poste de Saint-Étienne - Guide pratique 2013, sur le site d'Égalité Citoyenneté Handicap 42.

wheelchair-icon

Alors dans la foulée j'ai ouvert ces bureaux de poste dans JOSM, via une requête sur Overpass-turbo pour pouvoir les éditer. J'aurais pu utiliser le site dédié Wheelmap.org, mais travailler avec JOSM m'a permis de corriger/compléter quelques autres choses.

Quoi qu'il en soit, les bureaux mentionnés explicitement dans cette brochure comme étant accessibles aux Personnes à Mobilité Réduite, sont désormais tagués avec la clé wheelchair=yes dans OpenStreetMap.

Quelques ressources :

wheelchair ?

De fait, il y a maintenant des bureaux de poste décrits comme accessibles et d'autres pas décrits du tout (c'est surtout visible sur Wheelmap). Hors, par la brochure édité par la Poste, on sait que certains ne le sont pas (pas encore). Et savoir qu'un lieu n'est pas accessible c'est une information aussi importante que de savoir qu'un autre l'est.

  • Alors est-ce que j'aurais du mettre les autres bureaux en non-accessibles ? Mais comment savoir s'il le sont partiellement ou complètement ? En allant vérifier sur place ? En fauteuil ?

Ce que j'en conclue c'est qu'il serait temps que je trouve le moyen de présenter OpenStreetMap et ses utilisations en matières d'informations sur l'accessibilité aux acteurs locaux impliqués sur cette thématique. Afin que des personnes mieux informées que moi et plus active sur le terrain puissent contribuer efficacement.

Pour ce qui est des autres aménagements pour les handicaps visuels et auditifs, il va me falloir un peu de temps de recherche dans la section Disabilities du wiki OSM avant de pouvoir compléter les infos correctement.

Ressources Handicap et accessibilité sur Saint-Étienne

Cartographie collaborative de l'accessibilité :

Location: Massif central, Égliseneuve-d'Entraigues, Issoire, Puy-de-Dôme, Auvergne, France métropolitaine, 63850, France

Relation "associatedStreet" ou tag "addr:street" sur chaque adresse ?

Posted by Pieren on 14 November 2013 in French (Français)

Pour lier un numéro d'adresse avec sa rue, il existe deux modèles qui co-existent dans OSM: soit le nom de la rue est répété avec chaque adresse, qu'elle soit mise sur un noeud, un way fermé (souvent un "building") ou une relation (par exemple une relation de type "site" ou "multipolygon") en ajoutant le tag "addr:street" au tag "addr:housenumber"; soit on crée une relation de type "associatedStreet" et chaque élément portant un numéro (dans un noeud ou un way, plus rarement une autre relation) est ajouté dans la relation avec un role "house" et on associe la rue en ajoutant au moins un way de celle-ci avec le role "street".

J'ai voulu voir s'il était possible de calculer l'usage de ces deux méthodes en France et de les comparer avec leur équivalent dans le monde entier uniquement avec l'outil taginfo. Les statistiques pour la France viennent du serveur taginfo.openstreetmap.fr alors que ceux pour le monde viennent du serveur taginfo.openstreetmap.org . Je ne connais pas les détails de l'installation sur osm.fr mais on peut penser que les données collectées débordent légèrement du cadre strict des frontières. On considérera cependant que les écarts que cela implique peuvent être faibles et négligés dans la petite étude suivante.

Il se trouve que l'outil taginfo construit ses statistiques d'usage différement entre tags sur éléments et "roles" sur relations. Il faut donc faire attention à bien distinguer les deux.

On commence avec taginfo France. Le tag "type=associatedStreet" s'y trouve ~48.000 fois sur des relations. Mais attention, une relation peut couvrir plusieurs adresses. Pour savoir ce que cela représente en nombre d'adresses individuelles, il faut aller sur la page comptant le nombre de roles "house". On en décompte alors ~833.000 ce qui représente une moyenne de 17 adresses par relation, chiffre tout à fait plausible.

Pour connaitre ensuite le nombre d'adresses qui ne sont pas identifiées par une relation, il suffit de chercher le nombre d'éléments utiliisant le tag "addr:street", soit ~760.000

Résumé du match en France : 833.000 adresses en relations "associatedStreet" contre 760.000 tagguées avec "addr:street".

Si on applique les mêmes requêtes dans taginfo pour le monde, on obtient les résultats suivants: 2.100.000 adresses en relations "associatedStreet" contre 23.090.000 tagguées avec "addr:street".

Conclusion :
- 40% des adresses tagguées avec la relation "associatedStreet" dans le monde le sont en France (833m/2100m).
- en France, on est à peu près à 50-50 entre les deux méthodes avec un léger avantage pour la relation.
- sur l'ensemble du monde, les relations "associatedStreet" ne représentent que 9% des adresses modélisées (2.1M/23M).

Biais : cette méthode a ses limites et ne tient pas compte de certains facteurs qui peuvent altérer les résultats. Par exemple, il arrive que certaines adresses soient tagguées avec les deux méthodes simultanément.

Canal de Montbéliard à la Haute-Saône (lock_ref + lock_name + relation

Posted by ClaudeMarani on 9 November 2013 in French (Français)

vérifier navigabilité et chercher ref:sandre

Location: La Coulée Verte du Canal, Brognard, Doyenné de Charmont - Montbéliard, Diocèse de Belfort - Montbéliard, Franche-Comté, France métropolitaine, 25600, France

Canal du Rhone au Rhin (lock_ref + lock_name + motorboat)

Posted by ClaudeMarani on 9 November 2013 in French (Français)

Lock_name + lock_ref + motorboat de Zillisheim à Saint-François de Sale (90)

Location: Rue du Canal, EP 13 - Saint-François de Sales, Belfort, Territoire-de-Belfort, Franche-Comté, France métropolitaine, 90120, France

Canal du Rhone au Rhin (lock_ref + lock_name)

Posted by ClaudeMarani on 8 November 2013 in French (Français)

nommage + références des Écluses du Canal du Rhône au Rhin Redécoupage des bassins d'Écluses

Location: Zone d'activités Les Tuiliers, Retzwiller, Altkirch, Haut-Rhin, Alsace, France métropolitaine, France

Notes à résoudre

Posted by Maniak82 on 7 November 2013 in French (Français)

Il y a beaucoup de notes qui sont à résoudre dans la région de Lausanne, Genève et en Suisse Romande en général. Je m'en occupe régulièrement, mais je n'ai pas assez de connaissance locale pour toutes les faire, toute aide serait la bienvenue.

Les déchèteries de Saint-Étienne Métropole sur OpenStreetMap

Posted by EddieJ on 4 November 2013 in French (Français)

Avec dans l'idée la possibilité d'une future carte "Ou'Verte" sur l'agglo stéphanoise / Loire sud, j'ai commencé à compléter certains équipements.

logo déchèteries

Je me suis attaché à saisir TOUTES les déchèteries de Saint-Étienne Métropole. Elles étaient bien évidemment déjà localisées par SEM sur leur site via… Google Maps, avec les conditions d'utilisation fixées par Google.

Elles le sont à présent sur la base de données en bien commun OpenStreetMap, sous la licence Open Data Commons Open Database License (ODBL).

Je ne me suis pas contenté d'un Point d'Intérêt : j'ai tracé les périmètres des déchèteries, les voies d'accès et j'ai ajouté les horaires d'ouverture. En revanche, partant du principe qu'on sait à peu près ce qu'est une déchèterie, et vu le temps que ça prendrait, je n'ai pas été jusqu'à détailler tout ce qu'on pouvait y apporter ni les emplacement et la destination de chaque benne (mais c'est tout à fait possible).

À voir ici, par exemple : http://overpass-turbo.eu/s/1pl

En passant : notez que le rendu francisé est plus précis que le rendu du site OpenStreetMap.org pour ce qui est de la représentation des déchèteries (il utilise le symbole usuel des déchètries là où osm.org utilise la même icone "recyclage" que pour les conteneurs individuels).

Quelques réflexions autour des notes

Posted by JBacc1 on 3 November 2013 in French (Français)

Après quelques longues séquences de correction/résolutions de notes sur osm.org, voici quelques retours.

J'ai une impression assez mitigée autour de la fonction « add a note » sur OSM, principalement à cause du manque de clarté autour de son objectif. Et comme cet objectif n'est pas clair, chacun l'utilise à sa manière :

  • l'utilisation « débrouillez-vous avec ça » : le cadastre est mal importé, va falloir refaire tout ça. Il manque tout le réseau routier ici.

  • le frustré qui n'a pas trouvé d'autre endroit pour indiquer sa joie/ses critiques : elle est où la légende cyclable ? Trop bien cette carte…

  • celui qui y fait son répertoire : rendez-vous ici. Cette utilisation semble cependant en baisse (depuis les nouvelles traductions ou la fin des vacances ?)

  • celui qui y répertorie son travail prochain : 90, 50, 90, lavage voiture, fast-food, rond-point.

Une autre variable est la qualité des notes. J'ai clôturé nombre d'entre-elles par un « information insuffisante », avec la ferme certitude que si de telles notes n'étaient pas clôturées, la qualité moyenne baisserait trop pour que quiconque se risque à des séances de correction.

Comment j'imaginais les notes ? Comme la possibilité donnée à un non mappeur d'indiquer un élément à cartographier, sans se lancer à utiliser iD/JOSM. Mais finalement, les notes de ce type sont noyées parmi les autres, elles ont trop peu de visibilité pour nous encourager à les résoudre.

L'avenir des notes ? Gris sous cette forme. Leur qualité risque de rester variable à bas, peu de personnes les corrigent. Un avenir à la OpenStreetBug ?

Des possibilités d'évolution (en plein mode Yaka) ? Un protocole d'ajout de notes plus contraignant (niveau de zoom minimal, champs de renseignements à remplir obligatoirement, etc.). Un mode de notes privées, pour afficher uniquement nos notes et les masquer aux autres contributeurs. Un mode de filtrage de notes pour masquer celles liées aux utilisateurs massifs ou afficher uniquement celles des anonymes.

Et pour finir, une expérience assez unique que j'ai eue cette semaine : la cartographie d'un village par notes interposées. Le nombre de notes sur une petite zone m'a questionné, mais elles m'ont séduit par leur clarté et leur précision, et j'ai tenté l'expérience. Aurait-il mieux valu une initiation à la contribution ? Je ne sais pas. Mais ici, ponctuellement, un couple annoteur/josmeur a permis d'enrichir sensiblement la cartographie d'un village.

Notes

Le cadastre du bâti 2013 de la communauté de communes de Quimperlé

Posted by Libre à Quimperlé on 1 November 2013 in French (Français)

Novembre 2013

Quimperlé : 12 057 habitants >>>>Mise à jour du bâti OK

  1. Arzano : 1 427 habitants -------------- Mise à jour du bâti OK
  2. Bannalec : 5 469 habitants ------------ Mise à jour du bâti OK
  3. Baye : 1 167 habitants ------------------ Mise à jour du bâti OK
  4. Clohars-Carnoët : 4 155 habitants --- Mise à jour du bâti OK
  5. Guilligomarc'h : 710 habitants -------- Mise à jour en cours
  6. Le Trévoux : 1 521 habitants ---------- Mise à jour du bâti OK
  7. Locunolé : 1 107 habitants --------------- Mise à jour du bâti OK
  8. Mellac : 2 704 habitants ----------------- Mise à jour en cours
  9. Moëlan sur Mer : 7 121 habitants ----- Mise à jour du bâti OK
  10. Querrien : 1 720 habitants -------------- Mise à jour en cours
  11. Quimperlé : 12 057 habitants------------Mise à jour du bâti OK
  12. Rédené : 2 907 habitants --------------- Mise à jour en cours
  13. Riec-sur-Belon : 4 254 habitants ------ Mise à jour en cours
  14. Saint-Thurien : 945 habitants-----------Mise à jour en cours
  15. Scaër : 5 366 habitants ------------------- Mise à jour en cours
  16. Tréméven : 2 271 habitants ------------- Mise à jour du bâti OK
  • Total de 54 901 habitants Mise à jour du nombre d' habitant. Source : Conseil Général
Location: Massif-Armoricain, Le Roc-Saint-André, Vannes, Morbihan, Bretagne, France métropolitaine, 56460, France

Cartopartie à Montréal, quartier Côte-des-Neiges

Posted by Zethradon on 28 October 2013 in French (Français)

Nous avons été 8 personnes aujourd'hui à braver le froid, un dimanche après-midi de la fin du mois d'octobre, pour cartographier les commerces et les points d'intérêts du chemin de la Côte-des-Neiges dans le quartier du même nom à Montréal.

On sent bien que l'hiver est à nos portes, et qu'il sera froid!

La zone inventoriée est très dense en terme de commerces de toutes sortes, mais ces commerces étaient très peu représentés dans OpenStreetMap.

Voici le résultat. La carte avant:

Avant

La carte après:

Après

La journée s'est terminée bien au chaud en mangeant de la tarte achetée dans un marché sur la rue, à introduire les données dans OpenStreetMap.

Merci à tous les participants!

PS: si vous vous intéressez aux activités se déroulant à Montréal, n'hésitez pas à visiter le site Web du groupe local: http://www.openstreetmap-montreal.org/

Location: Côte-des-Neiges, Le Plateau Mont-Royal, Montréal, Montréal (06), Québec, Canada

Cartopartie Accessibilité improvisée à Mouans-Sartoux

Posted by EddieJ on 24 October 2013 in French (Français)

Le 6 octobre j'ai animé une "(micro)cartopartie accessibilité" à Mouans-Sartoux (06).

Cette animation se tenait dans un cadre assez particulier :

L'installation pendant le Festival du Livre d'un Tiers-Lieu éphémère, sorte de maquette temporaire destinée à montrer concrètement le rôle d'un tel lieu au sein d'un territoire. Plus d'infos sur le wiki Movilab : Tiers lieu éphémère de Mouans Sartoux

Alchimie des Tiers-Lieux

Tiers-Lieu éphémère Mouans-Sartoux 2013

Impulsé par Yoann Duriaux, ce tiers-lieu éphémère illustre une conception particulière des tiers-lieux développée depuis 2010 par la société coopérative Openscop et l'association Zoomacom, en particulier dans la Loire. Une vision, des méthodes, des processus et des formats d'animation qui ont intéressé la ville de Mouans-Sartoux.

Selon Openscop et Zoomacom (association dont je fais partie), un tel lieu doit comprendre une composante "Médiation Numérique", qui englobe tout ou partie du Périmètre de la médiation numérique :

  • Accueillir et orienter
  • Initier et accompagner les publics
  • Valoriser les personnes et leurs usages
  • Accompagner les projets sur le territoire
  • Veiller, innover et essaimer

Ce qui correspond à une évolution des missions des Espaces Publics Numériques qui souhaitent faire autre chose dans leur structure que des ateliers d'initiation à l'informatique et à l'Internet… Une démarche entreprise en particulier en PACA et notamment à Mouns-Sartoux. Plus d'infos sur :

Et OpenStreetMap et les cartoparties dans tout ça ?

OpenStreetMap, le format cartopartie, les données ouvertes… tout ça entre clairement dans le périmètre de la médiation numérique (ci-dessus). À chaque lieu ressource de faire en fonction des spécificités de son territoire.

À noter qu'Arsenic (Association Régionale de Soutien aux Espaces Numériques de l’Information et de la Communication, région PACA) et OpenStreetMap France ont d'ailleurs signé une convention de partenariat. Voir aussi : Retours sur la journée #ODMEDNUM

La cartopartie Accessibilité du Festival du Livre de Mouans-Sartoux

FieldPaper

-> les photos

Une cartopartie improvisée, tenant compte des agendas serrés de toutes les personnes intéressées. Elle a consisté, assez classiquement, en une présentation théorique sur écran suivie d'une exploration rapide du centre-ville à la recherche des places de stationnement pour Personnes à Mobilité Réduite (PMR). Si je l'ai animée, moi voltigeur numérique, bénévole associatif ligérien, c'est surtout une question de circonstances. Il existe en PACA nombre d'acteurs très actifs et très compétents dans ce domaine (voir ci-dessous et du côté d'Arsenic).

Pourquoi l'angle Accessibilité ?

  • en partie parce que la ville est déjà bien décrite dans OpenStreetMap, mais avec des manques côté Accessibilité.
  • en partie parce que la dernière revue municipale mentionnait un programme de mise en accessibilité des commerces porté par la CCI. L'idée ici était de montrer que le Tiers-Lieu/Pôle ressource/Médiateur Numérique s'intègre à des projets de son territoire qu'il connaît bien : de par la nature et les fonctions même du lieu/de la strcuture, encouragé par un travail de veille locale.

J'ai pu bénéficier sur place :

  1. des locaux et des ressources de l'ERIC voisin pour la présentation théorique sur écran et l'impression des Fields-Papers,
  2. des conseils et documents transmis par l'association Montpel'Libre, grâce à un contact sur place avec l'association Linux Azur présente dans l'Espace Citoyen voisin
  3. des contacts de Carole Goffart, de COffee WORKER, présente sur le tiers-lieu pendant tout le Festival.

Si ça, ce n'est pas un exemple de "l'Alchimie des Tiers-Lieux", je ne sais pas ce qu'il faut.

Quelques ressources :

Carto accessibilité :

Médiation Numérique :

Location: Castellaras, Mouans-Sartoux, Grasse, Alpes-Maritimes, Provence-Alpes-Côte d'Azur, France métropolitaine, 06370, France

Taguer des bornes de recharge pour véhicules électriques dans OSM (découverte du jour)

Posted by EddieJ on 23 October 2013 in French (Français)

Apparemment il s'agit d'une vieille proposition mais vu qu'elle n'a pas été votée... elle est utilisée de fait.

http://wiki.openstreetmap.org/wiki/Proposed_features/Charging_station

charging station

Donc reste l'ancienne méthode

http://wiki.openstreetmap.org/wiki/Key:fuel:electricity

amenity=fuel + fuel:electricity=yes

ou la "nouvelle"

amenity=charging_station

en combinaison avec des tags pour préciser tout un tas de trucs. Le plus utile étant certainement de préciser quel(s) type(s) de véhicule on peut y recharger :

  • bike=yes/no
  • scooter=yes/no
  • car=yes/no
  • truck=yes/no

Voir : http://wiki.openstreetmap.org/wiki/Proposed_features/Charging_station#The_different_vehicles_that_can_be_charged

Voire même la capacité (nombre de véhicules)

C'est là : Proposed_features/Charging_station

véloroute de la Somme

Posted by Bernard59118 on 19 October 2013 in French (Français)

En passant par Camon, près d'Amiens, j'ai constaté que le tracé du véloroute avait été modifié pour laisser les pecheurs tranquilles.

Voilà c'est mis à jour http://www.openstreetmap.org/#map=15/49.8847/2.3562&layers=C

Location: Zone Urbaine Lille, Parc Europe, Marcq-en-Barœul, Lille, Nord, Nord-Pas-de-Calais, France métropolitaine, 59700, France

Zone de Mareau aux prés

Posted by Dévé on 15 October 2013 in French (Français)

Depuis une semaine je cartographie le village de Mareau aux prés. J'utilise essentiellement les vues satellites et mes connaissances personnelles.

Location: Rue des écoles, Mareau-aux-Prés, Orléans, Loiret, Centre, France métropolitaine, 45370, France

Cartographie Tarn Sud

Posted by Lucae on 12 October 2013 in French (Français)

Je cartographie le Nord de la Montagne-Noire entre Revel et Mazamet. Voir le suivi sur cette page https://wiki.openstreetmap.org/wiki/France:Tarn

Location: D 46, Lempaut, Castres, Tarn, Midi-Pyrénées, France métropolitaine, 81700, France

Les erreurs relevées par Osmose

Posted by StephaneP on 11 October 2013 in French (Français)

Je n'avais pas regardé mon "compteur" d'erreurs relevées par Osmose depuis longtemps lorsque je me suis rendu compte qu'il dépassait les 500.

Aïe !!

Hop ! Au travail !

Seulement voilà, en corriger une en crée souvent plusieurs autres. Il suffit de toucher à un cours d'eau pour se rendre compte du résultat quelques jours plus tard, les intersections de highway et waterway, augmentent en flèche. Et c'est sans parler des "riverbank sans waterway". Corriger tout cela prend du temps, mais j'ai réussi à descendre aux environs des 200 erreurs.

Mon objectif : descendre aux environs des 100 erreurs, et vérifier régulièrement ce compteur pour ne pas laisser filer le "score".

Older Entries | Newer Entries